Chargement Évènements

« Tous les Évènements

L’apothéose de François Couperin

26 juillet – 21:0022:00

François Couperin, claveciniste du Roi, organiste, l’un des plus grands compositeur français, a placé son œuvre sous le signe de la réconciliation entre les deux grandes traditions musicales de son époque: la France et l’Italie. L’œuvre la plus emblématique de cette démarche est sans doute l’Apothéose de Corelli, composée en hommage au grand maître italien et dans le souci d’une réconciliation des deux styles.

Ce concert mettra cette pièces en contexte de 3 siècles de musique française.

 

 

Interprètes

Élisabeth Joyé s’est formée auprès de grands noms du clavecin : Gustav Leonhardt, Bob van Asperen , et Jos van Immerseel au Conservatoire Royal d’Anvers où elle est lauréate d’un Premier Prix avec « Grande distinction ». En soliste, elle enregistre (pour Alpha, Casa) Bach et de la musique française (Jacques Duphly). Elle a enregistre l’an dernier, à l’orgue et au clavecin, l’œuvre de Johann-Caspar- Ferdinand FISCHER, une musique aux croisements de l’esthétique française et allemande.

 

François Fernandez commence l’étude du violon baroque avec Gilbert Bezzina dès l’âge de 11 ans, puis se perfectionne à La Haye, auprès de Sigiswald Kuijken (Diplôme de Soliste en 1980). Depuis quelques années, il se consacre principalement à la musique de chambre avec les frères Kuijken, le Ricercar Consort, les frères Hantaï. Parmi les très nombreux enregistrements réalisés, il faut citer particulièrement les Sonates de Leclair (Auvidis Astrée), qui ont reçu le « Grammophone Award ». François Fernandez enseigne le violon baroque au Conservatoire National Supérieur de Paris.

Yun KIM a étudié au sein des prestigieuses Yewon School et Seoul Arts High School, à la Seoul National University, et à la Northwestern University aux États Unis. Elle étudie ensuite le violon baroque au Conservatoire Royal de Bruxelles auprès de François Fernandez (Diplôme « avec Distinction » en 2016). Durant ses 6 années basées dans la capitale européenne, elle a pris part à des concerts en tant que soliste sur instrument ancien. Elle a également donné des récitals à Seoul en 2012, St Paul (USA) en 2013, et à Bruxelles en 2014.

Parallèlement à des études scientifiques, Philippe Rigaux à suivi une formation musicale en musique ancienne aux Conservatoires d’Aubervilliers et de Boulogne. Guitariste à l’origine, il a découvert la viole de gambe avec Prosper Lugassy et poursuivi ses études avec Marianne Muller. Après une médaille d’or obtenue en 1995, il s’est perfectionné auprès de Philippe Pierlot à l’Institut Lemmens de Leuven (Belgique). P. Rigaux est actuellement professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris, et collabore en tant que musicien avec des ensembles de musique de chambre, avec une prédilection pour les répertoires français et italiens du XVIIe siècle.

Détails

Date :
26 juillet
Heure :
21:00 – 22:00